Golfe1: «Champs Eco Bio de Rues », l’autre projet générateur de l’emploi

0
303

A l’occasion de la journée de l’arbre, la société AVIV’ART, les associations Chiefs Council for Women Achievement and
Childwood (CC4WAC) et Solidar’Santé, ont lancé lundi au Centre Communautaire de Bè, le projet «Champs Eco Bio de Rues », (CEB2R). Ledit projet rentre le cadre de la réduction de la pauvreté et l’effectivité de l’autosuffisance alimentaire
préconisées dans le Programme National pour le Développement et les Objectif du Développement Durable.

La société AVIV’ART, a initié, en collaboration avec les associations Chiefs Council for Women Achievement and
Childwood (CC4WAC) et Solidar’Santé, tous localisés dans la commune du Golfe1, un projet intitulé Champs Eco Bio de Rues (CEB2R) avec pour slogan « Retour au Togo, la Suisse écobio de l’Afrique ».
« Le projet consiste à utiliser les espaces non viabilisés des établissements scolaires
et des formations sanitaires des communes du Togo pour planter des arbres fruitiers dont les fruits sont très prisés, onéreux et ont de très hautes valeurs nutritives
et pouvant donner beaucoup d’ombrage » , dixit Mme Viva Akue-Atsah, Directeur Général de AVIV’ART.

A en croire les initiateurs, après la récolte et la vente, une partie des bénéfices ira à la trésorerie des structures notamment les établissements scolaires ou formations sanitaires qui ont mis leurs sites à la disposition du projet CEB2R.
« Cette somme sera destinée à financer les travaux de réhabilitations et d’équipement desdites structures scolaires ou sanitaires. Une autre partie des bénéfices ira à la trésorerie des mairies pour financer les travaux d’intérêt public dans l’aménagement des communes et dans le financement des projets de développement des communes inscrits dans les Plans de Développement Communal », a-t-elle précisé avant d’ajouter qu’une autre partie des bénéfices ira à la trésorerie de la société AVIV’ART, à titre de frais de
fonctionnement. La dernière partie sera versée sur les comptes bancaires des associations Chiefs Council for Women Achievement and Childwood (CC4WAC) et Solidar’Santé pour le financement de leurs activités, selon elle.

Pour ce qui concerne la récolte des fruits, la directrice relève qu’une partie sera offerte gratuitement aux orphelinats. L’autre partie sera vendue sur le territoire togolais et/ou exportée dans les pays en pénurie de fruits concernés et en Europe. L’excédent de fruits sera transformé sur place grâce aux petites usines et unités de transformations de fruits et de productions de jus de fruits.

Faut-il le soulever, toutes les plantations seront écologiques et biologiques. Aucun engrais chimique ne sera utilisé. Seuls, les engrais biologiques issus des compostes d’ordures ménagères et de fientes
d’animaux et bouses de vaches ou bœufs seront utilisés. Grâce à l’utilisation des grandes quantités de compostes d’ordures ménagères, les dépotoirs sauvages situés dans les communes seront nettoyés rendant ainsi les rues des communes très propres.

Ce projet accroche les autorités locales de la commune du Golfe1. Le Maire adjoint Espoir Koudjodji présent à la cérémonie félicite les initiateurs.
« Ce projet qui vise les 117 communes du Togo, part du Golfe1. Nous ne ferons que nous en féliciter. Et si nous le prenons au sérieux, nous allons créer de la richesse et de l’emploi. Toute la communauté peut s’en servir. Je voudrais rassurer les promoteurs sur notre engagement à accompagner toute initiative pouvant permettre l’éclosion de commune », a-t-il déclaré.

Dès que lancé, les promoteurs et les autorités locales ont mis en terre les premiers plants dans le jardin du Centre Communautaire de Bè.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici