Décentralisation: ces 13 communes qui vont bénéficier d’un renforcement de la société civile!

0
444

Treize communes togolaises vont bénéficier pendant une année d’un renforcement de la gouvernance locale et de la participation locale pour un meilleur soutien de la décentralisation.

Cet ambitieux projet relève des efforts conjugués du Centre Africa Obota Togo (CAO TOGO), du Partenariat pour le Développement et la Gouvernance (PDG) et d’Education, Citoyenneté et Changement (E2C).

Le lancement a été fait ce matin par M. Tchakondo Ouro, représentant du ministre en charge de la décentralisation et des collectivités locales, en présence de l’Ambassadeur des USA au Togo, SEM Stromayer Eric, des maires des communes bénéficiaires, des têtes couronnées, des partenaires techniques et financiers au projet.

Visant à renforcer les capacités des nouveaux élus locaux et des agents municipaux nommés par l’administration centrale à mieux maitriser leur rôle et à remplir leur mission dans le meilleur intérêt de la population locale, ce projet, à en croire le représentant de Payadowa Boukpessi vient marquer l’engagement de la société civile aux côtés de la de centralisation.

« La démocratie locale est rentrée dans sa phase active au Togo marquée par la dotation des organes élus au plan local. Les OSC se doivent d’être aux côtés de ces organes locaux afin de créer des conditions de vie efficaces, crédibles et acceptables pour les citoyen. », a-t-il confié avant de saluer le renforcement de la gouvernance locale de ces trois OSC et de remercier l’ambassade des USA qui a financé cette entreprise.

Eric Stromayer, Ambassadeur des USA au Togo, dont l’institution est le principal bras financier du projet à travers le Africa Regional Democracy Fund, pour sa part a relevé que la gouvernance locale tient particulièrement à cœur à son pays car mettant plus en avant la question de l’efficacité dans la satisfaction des citoyens.

Pour lui, les populations locales attendent beaucoup des élus locaux qui doivent composer avec beaucoup de facteurs tels que les  » ressources limitées, la jeunesse de la commune, et les défis sociaux. »

 » Mais le Togo semble bien préparé à relever les défis de cette décentralisation car ici, la politique de décentralisation est amorcée depuis les années 90 et constitue donc depuis plus de 25 ans un puissant soutien au développement des gouvernements locaux. Mieux encore, un nouveau ministère vient d’être entièrement dédié au développement des territoires », a-t-il pris soin de préciser.

De manière concrète, le projet de renforcement de la gouvernance locale et participation locale pour soutenir la décentralisation au Togo constitue une grande aubaine pour les treize communes retenues dans sa phase pilote.

Le coordonnateur du projet, Franck Kepomey en a décliné les grands axes d’ailleurs.

Il s’agira entre autre dans ces localités de promouvoir une gestion municipale inclusive, participative et exempte de tout conflit, une meilleure participation citoyenne locale et d’offrir des opportunités d’activités génératrices de revenus aux jeunes et femmes dans le secteur agricole à travers un partenariat entre l’une des meilleures universités agricoles des USA, en l’occurrence le Tuskegee University et l’INFA de Tové.

Outre cela, le projet entend oeuvrer aux jumelages entre les municipalités togolaises et villes américaines dans le cadre du programme  » Twin Cities » et promouvoir l’image de marque des communes togolaises.

Tône 4, Cinkansé 1, Kozah 1, Binah 2, Assoli 2, Agou 1, Kloto 1, Zio 2, Blitta 1, Golfe 4, Vo 1 et Avé 1 sont les treize communes prises en compte par ce projet dont la phase pilote prend fin en septembre 2021.

Lesaint

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici