Danyi 1/2: les Reines-Mères disent stop à la dépravation des mœurs

0
291

Les grossesses précoces inquiètent  les membres de l’Association des Reines-Mères du Grand-Kloto (ARM-GK, branche de Danyi). Ils étaient en atelier de formation et d’informations ce vendredi 06 Novembre dernier à Danyi Apéyémé, chef lieu de la commune Danyi 1.

Cette rencontre des Reines-Mères de Danyi vise à éveiller la conscience des parents sur les méfaits des grossesses précoces et surtout leurs conséquences néfastes sur la vie des jeunes filles victimes. Elles entendent organiser des séances de sensibilisation des parents et les jeunes filles sur les méfaits des grossesses précoces dans chaque canton de la préfecture.

« Aujourd’hui, nombreuses sont les filles de Danyi qui contractent des grossesses précoces brisant ainsi leurs avenirs. Certains parents ont aussi failli à leur devoir d’éducation ; Il nous revient alors en tant que Reines-Mères de prendre la situation au sérieux en les sensibilisant sur leur devoir  d’éducation», a déclaré Mama EVLO, Reine-Mère du canton d’Atigba.

En effet, dans la préfecture de Danyi, sur un échantillon de 100 jeunes filles âgées de 14 à 17 ans, au moins 70% sont devenues des mères de familles, 20% portent des grossesses. La situation est inquiétante, et souvent elle est liée au climat de la préfecture. Les causes et les conséquences de ces grossesses précoces des jeunes filles sont multiples et les responsabilités sont partagées.

La rencontre à également permis de sensibiliser les Reines-Mères sur leurs accoutrements, leurs comportements et attitudes dans la société et surtout sur la participation des femmes aux travaux communautaires.

Pour Togbui Déti Atado V, Chef du village de Danyi Dzogbégan, Coordonnateur de la branche Danyi de l’ARM-GK, les femmes ont un rôle prépondérant à jouer dans le développement de la cité comme cela fut le cas depuis le temps jadis.

Les Reines-Mères de Danyi ont été aussi entretenu sur la pandémie à Coronavirus et les mesures barrières éditées par les autorités sanitaires pour freiner la propagation du virus.

Etienne AGOGNRAN

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici