Golfe 5 : des réflexions pour dégager un budget réaliste et sincère au titre de l’année 2021

0
513

Le Maire du Golfe 5, Aboka Kossi et ses collaborateurs ont rencontré jeudi 3 décembre 2020 au centre des jeunes d’Avédji, les chefs des vingt-deux villages et quartiers, les CVD et CDQ de ladite commune. La rencontre s’inscrit dans le cadre d’un débat d’orientation budgétaire tendant à l’élaboration du budget de la commune pour le compte de l’année 2021. A constaté un journaliste de Echodescommunes.com

La rencontre se veut un cadre de réflexion entre les deux parties pour définir les bases exactes des besoins réels des populations devant conduire à dégager un budget réaliste, sincère et objectif pour 2021. Ceci dans le but d’éviter les incohérences contenues dans le budget 2020 et qui ont d’ailleurs entraîné son rejet.

Concrètement, le budget prévisionnel d’une valeur totale de 2 milliards 300 millions FCFA, déposé sur la table du ministre en charge de l’administration territoriale et des collectivités locales, au titre de l’année 2020 a été rejeté. Une situation qui a fait subir au maire Aboka Kossi et ses collaborateurs une situation financière plus que compliquée en 2020.

« A cette première année d’exercice, nos objectifs n’ont pas été atteints. Cette assise nous permettra énormément de corriger le tir pour faire une projection sur l’année prochaine. Vu qu’au 31 décembre 2020, nous devons déposer notre proposition de budget sur la table de l’autorité compétente », a expliqué Kossi Aboka maire du Golfe 5.

Pour corriger les erreurs du passé et repenser la stratégie de recouvrement et de collecte de taxes et impôts, parole a été donnée aux autorités locales de la commune du Golfe 5. Ainsi, des besoins, avis et propositions ont été récoltés et ont contribué au maire et ses collaborateurs de se faire une idée claire de l’orientation budgétaire à suivre.

A son tour, le Maire Aboka Kossi a jugé légitimes les différents besoins exprimés par les participants. Et comme un bon père de famille, il a de manière fluide expliqué à l’assistance le bien fondé du paiement des taxes et impôts, qui sont des valeurs incontestables du développement participatif et durable d’une commune.

Aussi, il a rappelé aux autorités locales présentes que la réalisation de tous les besoins exprimés, ne sera effective qu’avec l’argent qui sera collecté au sein même de la commune du Golfe 5.

« La gestion de la commune est comme des abeilles qui produisent du miel et qui nourrissent leur communauté avec le miel produit. C’est ce que nous allons faire l’année prochaine. Le budget que nous allons proposé pour l’année 2021, va se baser sur les fonds que nous allons collecter au sein même de notre commune. Le gouvernement ne nous donnera rien, nous devons nous-mêmes construire notre commune », a-t-il conseillé.

 

Au sortir de la rencontre, les deux parties se sont entendues sur plusieurs points. Notamment ceux relatifs à la construction des infrastructures sanitaires, scolaires et autres. Unanimement, elles ont dit oui au principe de recouvrement et aux différentes parties d’un budget, c’est-à-dire l’investissement et le financement qui doivent prévaloir au sein de la commune.

Il faut rappeler qu’en 2020, la commune du Golfe 5 a perdu plus de 500 millions FCFA. Le Maire Aboka Kossi ose donc croire que le budget 2020-2021 viendra corriger le tir et permettra à coup sûr de prendre en charge les besoins des populations de sa commune.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici