Décentralisation: les élues locales des 117 communes à l’école du leadership féminin

0
275

La communauté internationale a célébrée le 08 mars, la journée internationale des droits de la femme. Au Togo, plusieurs manifestations ont marqué cette célébration notamment la rencontre des femmes élues locales, des Maires et leurs Adjoints au tour d’un atelier de trois jours à Atakpamé le tout couplé de l’assemblée générale du Réseau des Femmes Elus d’Afrique (REFELA) section Togo.

Placée sous le thème « Leadership féminin : Pour un futur égalitaire dans le monde  de la COVID-19», un thème qui selon la faitière des communes du Togo, interpelle les femmes élues locales d’où l’initiative d’une rencontre de trois jours qui a pris fin ce lundi 08 mars journée internationale des femmes à Atakpamé. Une  occasion pour les participantes de réfléchir sur leurs places d’élues locales et aux contributions qui peuvent être  les leurs.

L’initiative a pour objectif donc de fournir aux femmes élues locales, un cadre de concertation et un savoir-faire managérial innovant en réponse aux exigences du développement local dont elles ont la charge.

« Au Togo, la pesanteur socioculturelle, l’insuffisance de la sensibilisation et le manque de d’information constituent un frein à l’émergence d’un leadership féminin porteur d’opportunités pour provoquer des changements, revitalisant la vie politique, économique et sociale de manière à assurer un processus équitable et durable. Cependant, l’aboutissement heureux du processus de décentralisation au Togo avec l’organisation des élections locales de 30 juin 2019 et l’arrivée de 190 femmes élues locales dont 12 femmes Maires et 21 femmes Adjointes au Maire favorise le développement des stratégies et des actions visant à mieux prendre en compte les préoccupations des femmes dans tous les domaines de la vie sociale», a martelée la présidente de la Faitière des Communes du Togo et Maire de la commune Ogou 1, Mme Yawa KOUIGAN avant d’ajouter « La rencontre initiée par la FCT se veut d’être un creuset de réflexion et de renforcement de capacités pour répondre au double enjeux de renforcer la participation des femmes à la gouvernance locale  et d’améliorer en continu la qualité de leurs contributions au processus de décentralisation au Togo ».

Le partenaire technique du Togo dans ce processus de décentralisation est la GIZ.

« Depuis bientôt 9 ans, la coopération allemande vise, à travers la mise en œuvre du Programme Bonne Gouvernance et Décentralisation, à appuyer les efforts entrepris en faveur de la participation des femmes à la gestion des affaires publiques et de la promotion du leadership féminin. A ce jour, le Programme Décentralisation et Gouvernance Locale (ProDeGol) mandaté par le Ministère fédéral Allemand de la Coopération Economique et du Développement (BMZ) cofinancé par l’Union Européenne et mis en œuvre par la GIZ assure des appuis et accompagnements techniques et financiers aux acteurs de la décentralisation au niveau national et local, afin de renforcer l’implication et la participation des femmes aux différents processus de prise de décisions », a déclaré Françis NADJOMBE, représentant de la Représentante résidente de ProDeGol/GIZ au Togo.

Les travaux ont pris fin avec le renouvellement du bureau Togo du Réseau des Femmes Elus d’Afrique (REFELA) dont Madame Koubounou Touni, Maire de la commune de Doufelgou 2 est portée à la tête d’un  bureau  de 6 membres.

 

Etienne AGOGNRAN

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici