Danyi  2 : L’Association  Femmes en Avant célèbre la JIF à Elavanyo

0
296

Les femmes du monde entier ont célébrée ce 08 mars la Journée internationale des droits des femmes. Elles revendiquent et méritent un avenir égalitaire libre de préjugés, de stéréotypes et de violences ; un avenir durable et pacifique avec les mêmes droits et des chances  égales pour toutes et tous. A Danyi Elavanyo dans la commune  Danyi 2, cette célébration a été marquée par une causerie-débat initiée par l’Association  Femmes en Avant à l’endroit des femmes de Danyi 2, occasion de  les sensibiliser sur leurs droits et devoirs.

Tout comme dans les autres contrées du Togo, la journée Internationale de la femme a été marquée cette année par diverses manifestations. A Danyi Elavanyo dans la commune Danyi 2, l’évènement a été marqué par une causerie-débat. L’initiative émane de l’Association Femmes en Avant, une association que dirige l’Adjointe au Maire de Danyi 2, Mme Essénam Yawa GOKA.

Une occasion pour le président du Tribunal de Première Instance de Danyi, d’entretenir les femmes présentes sur les droits des femmes en général et les droits successoraux en particulier. Un moment pour le juriste de réveiller l’attention des femmes de Danyi sur leurs droits.

« En cette journée, nous avons entretenu les femmes sur leurs droits successoraux. D’abord le droit de la femme à hériter en général, ensuite les droits successoraux de la femme conjointe survivante. Le constat est que la plupart du temps, le droit de la femme à succéder soit à leurs parents ou soit à leurs conjoints décédés leurs sont déniés. L’homme met souvent en avant la coutume pour prétendre surtout s’agissant des immeubles, des terres que la femme n’a pas droit à en hériter. Or, aujourd’hui à la lecture des différents textes de lois, des instruments  internationaux notamment la convention pour les droits des femmes, il est clairement évident que les femmes ont pleinement droit à hériter au même titre que les hommes », à souligné le juge Julio DEVIA

Objectif atteint pour le président du Tribunal de Danyi puisque les participants à en croire leurs propos, ont vu leurs attentions réveiller sur leurs droits et promettent à les défendre dans les prochains jours pour un changement de comportement. 

« Les enseignements du président du Tribunal de Danyi nous a encore réveillé puisque nous dormons sur beaucoup de choses. Il bien clair que nous qui sommes les femmes ne connaissons pas nos droits ni devoirs. D’habitude nous réclamons nos droits laissant de côté nos devoirs donc cette rencontre vient à point nommé. Et nous espérons que l’amélioration s’en suive pour que l’année prochaine, lorsque le juge DEVIA reviendra, qu’il se rend compte que les femmes de Danyi ont mis en pratique ces enseignements », à martelé Mme AMEGATSE Adjo Izézé, Membre du bureau exécutif de l’Association Femmes en Avant

En cette période de crise sanitaire liée à la COVID-19, les femmes jouent un rôle important dans la lutte contre cette pandémie en tant que travailleuses de première ligne et professionnelles de santé, médecins et pourvoyeuses de soins.

La manifestation de l’Association Femmes en Avant de Danyi Elavanyo à vue la participation des autorités traditionnelles, des femmes ainsi que les autorités de la commune Danyi 2.

Rappelons que la journée Internationale de la femme édition 2021 a été placée sous le thème : « Les femmes dans le leadership : Atteindre un avenir égal dans un monde de COVID-19 ».

 

Etienne AGOGNRAN

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici