Golfe 4 : Jean-Pierre Fabre plaide pour l’allocation d’un budget supplémentaire

0
311

Jean-Pierre Fabre, maire de la commune d’Amoutivé, a présidé ce vendredi 10 septembre, la troisième session ordinaire du conseil municipal, a constaté votre journal.

La session a réuni les adjoints aux maires, les conseillers municipaux, les différents responsables des comités de développement de quartiers (CDQ) de la commune du Golfe 4.

Si cette session a été mise sous le sceau d’un bilan à mi-parcours des différentes actions du conseil municipal du Golfe 4, il n’en demeure pas moins que l’occasion a été saisie par le premier responsable communal pour réclamer un budget supplémentaire dans la répartition des recettes de l’Etat aux communes.

« A notre dernière session, nous avons adopté un budget supplémentaire ambitieux avec un programme d’investissement qui devrait nous permettre de commencer à résoudre les problèmes urgents sur lesquels nous attendent nos administrés… Nous devons à présent faire preuve d’esprit d’anticipation car les recettes collectées pour nous par l’OTR, alors qu’une amputation de nos revenus a déjà été opérée lors de la nouvelle répartition des recettes intervenue en avril 2021, sont en-deçà de nos prévisions pour le compte du premier semestre. S’il ne peut plus être question de budget supplémentaire dans sa mise en oeuvre, nous auront à nous livrer à des arbitrages et à opérer des choix afin de conserver cette image de sérieux qui fait déjà la marque de notre commune. », a déclaré Jean-Pierre Fabre.

Le mot d’ordre du maire à l’ensemble de ses collègues du conseil aura donc été la quête de la prudence, de la sincérité et de l’équilibre dans toutes les actions liées au budget.

Les travaux de la session ont par ailleurs, tourné autour du plan de passation des marchés élaboré par le conseil, la contribution et la collaboration avec et entre les CDQ pour un développement harmonieux de la commune, ainsi que de diverses questions de l’heure qui incombe à la municipalité.

Diverses difficultés ont été ainsi relevées par M. Lawson Adika, president du CDQ Assivito, en l’occurrence celles liées à la compréhension du rôle des CDQ dans la commune, ce qui a engendré des retards dans la contribution de ces derniers à la bonne gestion des affaires de la commune.

La multiplicité de voix des CDQ, le manque de moyens pour asseoir une réelle politique de développement des quartiers, en matière de travaux communautaires par exemple, la gestion de certaines infrastructures de la commune, sont entre autres sujets évoqués par ce dernier.

Le maire et l’ensemble du conseil ont salué les efforts de CDQ qu’ils ont fortement encouragé à poursuivre.

Pour Jean-Pierre Fabre,  » les difficultés évoquées ne doivent pas constituer des obstacles à la collaboration et la construction de l’édifice commun ».

Divers sujets ont également meublé les travaux de cette session notamment la question de l’éclairage public, celle de la sécurité dans certains quartiers, la crise sanitaire et les efforts à consentir aux côtés de l’Etat pour son endiguement.

En ce qui concerne l’éclairage public, la Mairie compte investir au moins 300 millions cette année.

« C’est une nécessité. Cela contribuera à lutter contre l’insécurité et fournira des conditions de vie plus favorables. », a-t-il déclaré.

 

Lesaint.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici