Golfe 5 : Aboka prépare une opération de dégagement et de désengorgement des trottoirs

0
629

Le Maire du Golfe 5 ABOKA Kossi a déployé lundi 18 octobre 2021 et ce pour sept jours, une équipe de jeunes acteurs locaux de développement et des CVD, pour sensibiliser les populations de la commune sur le civisme et la citoyenneté. A constaté un journaliste de echodescommunes.com

Le but est d’inviter les occupants illégaux de la voie publique à plier d’eux-mêmes leurs bagages. L’occupation des trottoirs occasionne très souvent, selon le maire ABOKA Kossi des accidents de circulation, fruits des pertes en vies humaines.

« Nous voulons que nos voies soient propres et que nous devenons une commune urbaine qui attire tout le monde« , a-t-il dit.

Les populations averties depuis 2020...

De fait, le conseil municipal de Golfe 5 a démarré depuis 2020, une campagne de sensibilisation des encombrants des trottoirs des voies publiques à rejoindre les marchés pour exercer leurs activités commerciales. C’est donc dans la continuité de cette action, qu’il a décidé la semaine dernière d‘amorcer une opération de dégagement et de désengorgement des trottoirs pour faciliter la fluidité de la circulation au grand bonheur des piétons et donner une belle image à la Commune.

Ainsi, les commerçants et commerçantes qui font le siège des trottoirs des voies publiques sont donc priés de dégager leur conteneur, leur baraque, leur étalage...

L’opération est-elle une décision économique ?

Le 7 octobre dernier, le Maire ABOKA Kossi et tout son conseil municipal ont reçu la visite des experts de la Banque mondiale qui étaient à Lodans le cadre du Projet d’Infrastructures et de Développement Urbain (PIDU). Selon monsieur le maire, les experts ont constaté et dezingué ce problème d’occupation illégale de la voie publique qui devient de plus en plus criard.

« Les experts nous ont prévenu que si nous voulons continuer par bénéficier des financements de la Banque mondiale, nous devons tout faire pour dégager les trottoirs de nos routes. Ils nous ont aussi rappelé que les trottoirs ne peuvent aucunement servir de lieu de commerce« , a narré ABOKA Kossi.

Sommé par cet ultimatum des experts, le conseil municipal et son maire ont décidé en session ordinaire, d’aller sur le terrain pour accentuer la sensibilisation afin de prévenir les populations sur sa décision de sévir.

« Nous sommes très préoccupés par la beauté de notre commune.C’est pas parce que nous voulons des recettes que nous allons saboter la beauté de la ville. Le gouvernement fait des efforts pour la construction et la réhabilitation des routes. Nous citoyens devons aussi en retour contribuer à les entretenir« , a évoqué monsieur le maire de Golfe 5.

Un plan B en cas d’échec de la sensibilisation

Au cas où, la sensibilisation n’aboutit pas au résultat escompté, le conseil municipal de Golfe 5 compte prendre des mesures fermes afin que l’ordre revienne sur les voies.

« Le lundi 27 octobre prochain, nous allons commencer par dégager ceux qui ne vont pas le faire d’eux-mêmes« , a mis en garde Aboka Kossi.

Le conseil municipal de Golfe 5 compte donc sur le sens patriotique et la compréhension de toute la population à collaborer dans cette démarche. Ce qui permettra naturellement de faire éviction à la force en dernier ressort.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici