Golfe 1 : Regards croisés de tous les acteurs autour du « Café du Maire »

0
216

Si enclencher un véritable développement endogène dans une approche inclusive est la voie royale à la réussite de la décentralisation au Togo, les acteurs ne tarissent pas de moyens et d’astuces pour y contribuer. Le maire de la commune de Bè Apédomé (Golfe 1), Koamy Gbloepko Gomado a en effet lancé ce samedi 27 novembre le concept « Le café du maire », a constaté votre journal.

Cadre d’échanges et de partages avec les acteurs de développement de la municipalité, ce café a réuni les têtes couronnées, les responsables des CVD-CDQ, les personnes ressources de la commune.

Au menu, des regards croisés sur les maux qui minent la municipalité, le rôle et la responsabilité de tous les acteurs et surtout des exhortations du maire à privilégier le dialogue, le travail et le respect des institutions locales, en l’occurrence la chefferie traditionnelle, pour un développement intégral du Golfe 1.

« Le développement de notre territoire ne peut se faire dans le désordre. La cohésion ne veut pas aussi dire, ne pas dire la vérité et faire de l’autocritique. Nous avons des droits certes, mais nous devons mettre en œuvre nos devoirs, ce qui cadre parfaitement avec le civisme. A travers le café du maire, l’ensemble du conseil municipal du Golfe 1 veut créer ce cadre de réflexions et de partages nécessaires à la résolution de tous les problèmes qui font obstacle à notre évolution », a confié le maire de la commune du Golfe 1.

C’est à juste titre qu’une reconnaissance a été décernée à Togbui Aklassou pour l’ensemble des efforts de consolidation de la paix et d’impulsion pour le développement de la localité, de tous les chefs traditionnels.

Les débats durant ce café, ont tourné autour des prérogatives de tous les acteurs, des maux qui minent les quartiers et cantons de la commune, notamment vol, délinquance, sécurité, l’assainissement et la valorisation de la lagune de Bè, l’éducation, le cadre de vie et les acteurs qui y sont impliqués. La mobilisation des ressources pour la réalisation du Plan de développement communal qui vient d’être adopté n’a pas été en marge des travaux.

La réfection des routes dans la commune, les délimitations de la commune ainsi que des quartiers et cantons qui le Golfe1, les sensibilisations dans les ghettos, des dealers de drogues ont également fait partie des échanges, de même que l’annonce par le maire de la construction d’un centre d’ophtalmologie au CHR de Bè.

Lesaint

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici