Golfe1 : ONG CAFE, de la zumba pour combattre les fléaux sociaux

0
204

Une opération d’assainissement des abords du 4ème lac s’est tenue ce samedi 04 décembre, dans la commune du Golfe 1. Initiée par l’ONG Cercle d’Aide Femme Enfant (CAFE), cette action qui vient honorer l’opération gouvernementale de chaque premier samedi appelée journée « Togo propre », marque le lancement d’un projet porté par cette ONG dénommé le « Sport et les Violences basées sur le genre ».

Ce projet vise à allier le sport aux actions de lutte contre la pollution, l’incivisme, la gestion de l’environnement et des déchets plastiques, et surtout les violences basées sur le genre.

Pour Mme Mokpokpo Sonia Dosseh, Directrice Exécutive de l’ONG CAFE et élue locale dans la commune de Bè Apedomé, l’opération vient marquer les 16 jours de campagne contre les violences basées sur le genre et vise à assainir cette partie de la commune, à la veille des fêtes de fin d’année.

Pour elle, il s’agit également de faire la promotion de la zumba, et servir de ce canal pour passer des messages d’assainissement, de gestion des déchets plastiques au sein de la commune, un des problèmes majeurs de développement de la commune du Golfe 1.

 » Notre projet veut directement toucher 100 personnes directement pendant 4 mois et toute la population communale, par ricochet. Il nous incombe de mettre la main à la pâte pour parler de l’environnement et surtout la gestion des déchets plastiques, une cause majeure d’inondation de certaines zones de notre municipalité. », a-t-elle confié.

Dans sa mise en œuvre, le projet se déroulera donc chaque samedi dans l’enceinte du Lycée Bè Kpota avec des actions de sensibilisation et d’assainissement dans cinq zones de la commune, selon un planning défini.

 » La zumba est un sport complet et anti-stress qui fait beaucoup de bien. C’est un sport convivial qui peut permettre à nos mamans et jeunes filles de gagner en estime de soi et de s’affirmer au-delà d’avoir une très bonne santé. Mais, elle se pratique au gymnase. Cela rend un peu difficile son accès aux populations qui n’ont pas assez de moyens pour se la payer. A travers notre projet, nous allons toucher toutes les personnes désireuses de la découvrir, de voir ses bienfaits sur le corps et sur la santé », a ajouté Mme Dosseh.

Ils étaient près d’une centaine de jeunes filles et femmes, munies de balais, pic et sacs poubelles à prendre d’assaut le 4ème lac et le rendre propre.

Le projet bénéficie du financement de l’Agence Française de Développement (AFD), à travers l’appel à projet du District Autonome du Grand Lomé (DAGL), dans le cadre du Projet Environnement Urbain de Lomé dans sa troisième composante (PEUL III).

Notons pour finir que le lancement de ce projet a enregistré la présence de l’Adjoint au maire, M. Agboblaka Christophe.

 

Lesaint

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici