Golfe 5: dernière session de l’année consacrée au budget

0
123

La quatrième session ordinaire du conseil municipal de la commune d’Aflao-Gakli (Golfe 5) a été ouverte ce vendredi 16 décembre par le Maire, Kossi Aboka, en présence du représentant du préfet du Golfe, des élus locaux, des têtes couronnées et des acteurs de développement de la commune.

Prévue pour durer 10 jours, cette dernière session de l’année 2022 sera exclusivement dédiée à l’étude et à l’adoption du budget de l’exercice à venir de cette municipalité.

Pour le premier responsable de la commune du Golfe 5, le texte qui sera soumis à l’appréciation du conseil tient compte des différents engagements et des projets prioritaires de la municipalité.

Il permettra, selon lui, d’assurer le fonctionnement régulier des organes municipaux, l’amélioration des conditions de travail des élus et du personnel, et l’amélioration des
conditions de vie des populations, avec en ligne de mire l’assainissement, l’entretien des voies, la modernisation des marchés, l’électrification, la construction des bâtiments scolaires et l’aménagement des espaces verts.

« Ce sera pour nous, l’occasion de faire des observations, propositions et
suggestions en vue de l’ajustement des différentes lignes prévues au niveau des sections fonctionnement et investissement, et sortir in fine un document réaliste dont la mise en œuvre devra impacter
considérablement le quotidien de nos populations. », a invité Kossi Aboka.

Nombreux sont les défis auxquels est confrontée Aflao-Gakli, une commune au cœur de la capitale, avec en tête le problème de la salubrité et de l’assainissement.

Sur la question, le conseil entend tout mettre en œuvre pour une réussite de l’application du récent décret, pris en conseil des ministres par Faure Gnassingbé, portant désencombrement des voies des communes.

« Sans exception aucune, toutes nos rues et ruelles, y compris les espaces publics illégalement occupés par des étalages de tous genres, doivent être libérés, et ce au plus tard le 15 février 2023, délai de rigueur. Nous ne serons guère complices de ceux qui à cause des recettes entendent saboter la beauté de notre ville. Toute activité commerciale, quelle qu’elle soit, doit se mener dans un cadre approprié et adapté, c’est-à-dire dans nos marchés. La rue, ce n’est pas le marché. », a martelé le maire.

Lesaint

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici