Golfe 2: immersion des étudiants dans l’héritage de Martin Luther King

0
31

Les étudiants des universités privées de la commune du Golfe 2 ont été à l’école de Martin Luther King, ce lundi 16 janvier, a constaté votre journal.

C’était à l’occasion de la célébration du Martin Luther King Day, observée chaque troisième lundi du mois de janvier, une journée fériée et payée aux USA.

Organisée par le Mouvement Martin Luther King du Togo, dirigé par le Pasteur Edoh Komi, adjoint au maire de la municipalité, cette journée a été une occasion de plus, d’immerger la jeunesse estudiantine dans l’héritage de cette icône mondiale de la non-violence.

Pour le Président du MMLK, fraîchement reconduit, il s’agit de partager avec la jeunesse, relève de demain, les valeurs que défendait le Pasteur King, d’en faire des vecteurs et ambassadeurs.

 » Aujourd’hui, c’est une manière pour nous de revisiter l’histoire, de voir la densité de cette icône et son héritage. Nous avons bien voulu partager cela avec les étudiants des universités privées de notre commune. Les inégalités sont toujours monnaie courante et un peu partout aujourd’hui. Nous incarnons donc la suite normale de cet héritage en défendant partout où injustice est. », a déclaré Pasteur Edoh Komi.

Ils étaient près de 300 étudiants venus de cinq universités privées de la municipalité à prendre part activement à la célébration de cette journée. En prélude à la commémoration, le MMLK a installé une antenne préfectorale à Afangnan, la veille, faut-il le relever.

Leader de la lutte contre la ségrégation raciale, les inégalités et injustices sociales à travers des méthodes de lutte non-violentes aux USA, Martin Luther King né à Atlanta, en Géorgie, le 15 janvier 1929, est mort assassiné le 4 avril 1968 à Memphis, dans le Tennessee.

Heritier d’une longue lignée de pasteurs, Il a marqué l’histoire des USA à travers son mythique discours improvisé  » I have a Dreams », prononcé devant le monument d’Abraham Lincoln, lors un rassemblement de près de 250 000 personnes, le plus grand à ce jour, le 28 août 1963 à l’issue de la marche pour l’emploi et la liberté à Washington qu’il avait initié.

Dans ce discours, il évoque l’idée d’une Amérique fraternelle, où les Noirs et les Blancs pourraient vivre ensemble en harmonie et avec les mêmes droits civiques.

À cette époque, les Noirs américains étaient encore victimes de la ségrégation raciale. Mais dès l’année suivante, les premières lois civiques furent adoptées, interdisant toute discrimination au niveau des élections, de l’emploi ou dans les établissements publics, tandis que Martin Luther King devint à l’époque le plus jeune prix Nobel de la paix, en récompense de son action dans la non-violence.

 

Lesaint

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici