Golfe 2: cinq mille plants à mettre en terre grâce à APEVIA

0
250

C’est parti pour un mois de reboisement dans la commune Golfe 2 avec pour objectif la mise en terre de 5 000 plans.

Le lancement de cette campagne à été fait ce 1er juin, journée nationale de l’arbre par le premier responsable de la municipalité, Dr James Sénamé Amaglo, en présence de ses adjoints, des élus locaux, du personnel de la mairie, des volontaires d’engagement citoyen, des CDQ, ainsi des membres de l’association Actions Pour une Economie Verte Inclusive en Afrique (APEVIA), partenaire de la commune sur la question.

Pour James Amaglo, l’objectif de la mairie s’inscrit dans celui du programme national de reboisement qui est de reverdir la commune.

Il s’agit, en effet, de faire de Bè-Hedzranawoé, une commune verte dans tous les domaines avec des arbres fruitiers, décoratifs, des arbres qui ont pour objectif d’absorber le carbone.

 » Il s’agit d’une journée qui fait partie du patrimoine national togolais. Aujourd’hui la réalité est criarde et tout le monde en a pris conscience, ce qui justifie la forte mobilisation autour de cette cérémonie marquant une campagne qui va s’étaler sur tout le mois de juin. », a-t-il déclaré avant de remercier l’ensemble des partenaires à la cause pour leur mobilisation et efforts.

Pour mener à bien cette campagne qui va durer un mois, 5 000 plants d’une valeur de 8 500 euros ont été mis à disposition de la mairie par l’association APEVIA, notamment l’acacia, l’eucalyptus, le palmier royal et le moringa.

 » L’arbre, c’est la vie, ce qui nous permet de vivre, de manger, de respirer, de se rafraîchir. Sans arbre, il n’y aura plus de vie. Si on oublie de planter les arbres, dans quelques années, on va le regretter très amèrement. « , a confié Vincent Corselis, Directeur exécutif de l’association.

Pour cette première journée, au total 700 plants ont été mis en terre le long des rails de Nukafu.

Au total 1 000 seront plantés par l’association en partenariat avec la mairie dans les prochains jours durant une campagne tournée vers les écoles.

« Nous iront essentiellement dans des écoles où intervient l’association auprès des plus jeunes afin qu’ils ne prennent pas les mauvaises habitudes des le bas âge. », s’est défendu Vincent Corselis.

Lesaint

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici