« Nous n’avons pas reçu jusque-là de dotation de l’Etat… », Dr Emmanuel Gnagnon

0
1370

Six (6) mois après les élections locales, les communes tardent à décoller. Par ici, c’est le conseil municipal qui se base sur les acquis (atouts) pour amorcer le développement, par là c’est l’exécutif  qui manque de moyen financier pour répondre aux attentes des administrés. Lacs3 fait partie de ces communes nouvellement créées qui ont du mal à s’amorcer leur développement. Le Docteur Jean Emmanuel Gnagnon, deuxième adjoint au Maire de la Commune Lacs3 nous étale quelques difficultés auxquelles ils sont confrontés.

1- Bonjour Monsieur le Maire

Bonjour M. Elom Kpogo.  Je vous remercie pour cette opportunité et salue le travail que vous abattez aux côtés des communes et des populations togolaises.

 

2- Présentez-vous à nos lecteurs

Je suis Dr Jean Emmanuel Gnagnon, 2ème Adjoint au Maire de la Commune Lacs 3 – Agbodrafo.

 

3- Une brève présentation de votre commune?

La Commune Lacs 3 a pour chef lieu Agbodrafo. Elle est située dans la partie Est de la Région Maritime, limitée au Nord par le lac Togo, au Sud par l’Océan Atlantique, à l’Est par la Commune Lacs 1 -Aného et à l’Ouest par la Commune Golfe 6-Baguida. C’est une commune qui compte deux cantons: le canton d’Agbodrafo et le canton de Gbodjomé, avec un total de 22 villages.

 

4- Citez-nous quelques atouts de votre commune?

Notre commune a des atouts formidables… Commune portant un grand héritage touristique à cause du rôle historique joué par le chef-lieu Agbodrafo qui garde encore le nom Porto Seguro, elle présente un climat de type équatorial avec des sols composés essentiellement de sable marin qui reste une ressource importante pour nous.

Située entre « deux eaux » notre commune peut devenir une capitale hôtelière et touristique dans  notre pays. Nous avons les bordures du lac et la plage qui sont des espaces pouvant accueillir de grands projets d’aménagement pour faire de la commune beaucoup plus une zone résidentielle d’une exceptionnelle attractivité.

De plus, nous disposons de sites touristiques revêtant une importance historique universelle liée à l’esclavage, qui constituent des pôles d’intérêts très attractifs.

Par ailleurs, bénéficiant du climat de type équatorial avec un sol composé essentiellement de sable marin, la pratique de l’agriculture est aussi un atout même si elle se fait à une très petite échelle. Toutefois les cultures dominantes sont le maïs et le manioc, et de façon saisonnière la tomate dans le secteur de la culture maraîchère. Ajoutons bien évidemment la plantation de cocotiers sur le cordon littoral.

A défaut de la faune, on note la présence des espèces halieutiques comme la carpe, la silure, l’anguille, le crabe, le tilapia, etc.

Notre commune abrite aujourd’hui une population d’environ 60 000 habitants (54 846 habitants selon le recensement général de la population et de l’habitat de novembre 2010). Cette forte population est unique dans la préfecture des Lacs.  Vous comprenez que nous pouvons compter sur la forte démographie pour des ambitions économiques et de développement en faveur de la commune.

Il faut aussi mentionner le dynamisme du secteur de  l’éducation où nous comptons 86 écoles primaires et préscolaires confessionnelles et 82 établissements privés laïcs. Certes des défis majeurs restent à relever, surtout l’absence des établissements d’enseignement supérieur.

Je peux aussi d’ores et déjà ajouter le potentiel apport que nous aurons de la diaspora. En effet, beaucoup de propriétaires terriens, ou de parcelles de terre, dans notre commune sont des compatriotes de la diaspora. Ils peuvent être pour nous d’un appui exceptionnel pour la construction de la commune.

Je n’oublierai pas d’ajouter à la liste le seul marché dont dispose notre commune, un marché de taille moyenne situé dans le village de Kpogan-Agbetiko, qui promet beaucoup.

 

5- Quelles sont difficultés que vous rencontrez déjà sur le terrain?

Les difficultés sont à considérer à plusieurs niveaux pour un début de mandat, mais surtout un premier mandat dans la réalisation de la décentralisation.

Au plan fonctionnel, il n’est pas surprenant que les nouvelles communes peinent un peu à décoller. Cela est bien entendu compréhensible d’autant qu’il faut prendre du temps pour asseoir l’administration, mettre en place les mécanismes internes de fonctionnement, etc.

Au plan budgétaire, il est difficile aujourd’hui de faire quelque projet véritable que ce soit. Même hormis la survenance malheureuse de la Covid 19, nous vivions déjà une situation compliquée de non disponibilité de fonds. Nous n’avons pas reçu jusque-là de dotation de l’Etat, quelle qu’en soit la forme ou la taille.

De même, il faut dire que notre décentralisation au Togo se façonne au jour le jour avec malheureusement des va-et-vient quelquefois rébarbatifs.

En outre, vis-à-vis des populations, il y a un défi de communication et de pédagogie à relever pour permettre une grande appropriation du rôle des conseillers municipaux par les populations, ainsi que par les leaders communautaires.

Dans tous les cas, l’apprentissage a commencé et il est aussi vraiment question de l’apprentissage démocratique qui s’impose à tout le conseil municipal pour agir dans l’intérêt supérieur des populations.

6- Si l’on voudrait investir aujourd’hui dans le Lacs3, dans quel domaine conseillerez-vous?

Dans notre commune les secteurs  porteurs sont le tourisme notamment l’hôtellerie, l’éducation (les écoles de formation supérieure),

les institutions financières et bancaires, les produits pétroliers (construction de stations d’essence) les industries de transformation (tomates, noix de coco, etc.), la pêche, l’agriculture.

7- Un mot à l’endroit des lecteurs?

Notre pays a amorcé le processus de décentralisation officiellement après les élections locales de juin 2019 qui matérialisent les communes. Il est clair que ce sera un long chemin pour parvenir à combler de façon optimale les attentes des populations.

Dans la Commune Lacs3 -Agbodrafo, nous avons conscience des nombreux défis à relever. Le Bureau Exécutif de la Mairie, avec le soutien des conseillers, continue d’œuvrer pour mettre en place une administration efficace, proactive et dynamique. Certes la Covid 19 est venue ralentir notre ardeur, mais nous devons rester optimistes.

Tout en appelant encore au respect scrupuleux des mesures barrières, nous ouvrons les portes de notre commune à vous tous qui êtes intéressés par les domaines porteurs dont nous avons parlé plus haut.

Notre vision est de faire de la commune Lacs3 la capitale touristique de notre pays ! Joignez-vous à nous pour gagner le pari !

Merci pour la disponibilité

Je vous remercie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici