Réhabilitation de la nationale5: ces communes qui s’apprêtent à faire peau neuve

0
543

La réhabilitation de la nationale N°5 profitera à plusieurs communes. Les communes Golfe5, Avé1, Avé2, Agou1, Agou2, Kloto1 et Kloto2 s’apprêtent à faire peau neuve.
La nationale N°5, voie routière qui rallie la préfecture du Golfe à celle de Kloto changera de visage sous peu.
En effet, les communes qui abritent cette voie connaitront d’intenses travaux de construction routière.
Pour cause, cette voie (Lomé-Kpalimé, 120 km), conformément aux promesses de campagne du chef de l’Etat, Faure Gnassingbé qui vient de démarrer un nouveau quinquennat, connaitra des travaux de réhabilitation et de bitumage, et la construction des bassins de rétention d’eau à Todman, Ségbé et Adidogomé durant les prochains mois.
Une visite de terrain, effectuée ce mercredi 17 juin 2020 par les ministres de l’économie et des finances Sani Yaya, des infrastructures et des transports Zouréatou Kassah-Traoré, et du Président Directeur Général du Groupe EBOMAF S.A Mahamadou Bonkoungou, spécialiste international dans les BTP, a permis, en présence du maire du Golfe 5, Kossi Agbényégan Aboka, de constater les travaux préparatoires du chantier, en prélude à un lancement officiel qui sera présidé par Faure Gnassingbé en personne, a constaté votre journal.
Prévus pour une durée de trente-six (36) mois, ces travaux s’étendent sur un linéaire de 120 km. Le projet est réparti en cinq (05) tronçons et trois (03) bassins de rétention d’eau.
Il débutera au carrefour Todman, situé au croisement du boulevard du 30 août avec celui de la Kara et finira sa course dans la ville de Kpalimé au niveau du carrefour Monument, en passant par les carrefours la Pampa, Douane Adidogomé et traversant les agglomérations de Zanguéra, Noepé, Kévé et Agou.
Une fois terminée, cette voie permettra d’une part de désengorger le trafic très dense sur le tronçon et par cela assurer plus de sécurité et de célérité routières. Au-delà, elle présente un intérêt particulier pour l’économie de la préfecture de Kloto, réputée pour son attrait touristique en ce sens qu’elle va accentuer le transit des touristes qui pour la plupart débarquent par Lomé.
Les bassins de rétention d’eau quant à eux, permettront de lutter efficacement contre les inondations dans ces zones cibles et leurs dramatiques conséquences sur les populations.
Ces travaux de réhabilitation sont le fruit du partenariat public-privé de l’Etat Togolais et du groupe EBOMAF, qui en assure l’entier financement.

Lesaint

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici