Ogou 1 : l’AJCE TOGO SANDAL portée sur les fonts baptismaux à Atakpame

0
120

L’ Association des Journalistes et Communicateurs Engagés pour un Togo Sans Défécation à l’Air Libre (AJCE TOGO SANDAL) a été portée sur les fonts baptismaux lors d’une assemblée générale constitutive tenue le 12 décembre 2020 à Atakpame (environ 165 km au nord de Lomé). A l’issue de la rencontre un bureau national de 9 membres dirigé par Etienne AGOGNRAN a été élu pour un mandat de 2 ans, renouvelable une seule fois.

Cette actions des journalistes spécialistes des questions de l’eau, l’hygiène et assainissement vise à accompagner l’Etat togolais et ces partenaires notamment l’UNICEF à atteinte de l’état de fin de la défécation à l’air libre au Togo à l’horizon 2025.

Les travaux de cette assemblée générale Constitutive ce sont déroulés sous la supervision du représentant du maire de la commune Ogou 1 M. OTTOU Ibrahim, du Responsable régional plateaux de l’assainissement Robert MAKPALIBE, du Responsable régional Suivi-évaluation du Fonds Mondial pour l’assainissement, Marcelin AZIALE et le représentant du président de la cellule de coordination régionale ATPC. A l’issue du vote, un bureau de 9 membres à été élu pour un mandat de 2 ans.
« Nous nous sommes rendus compte que l’objectif visé par le gouvernement togolais à travers l’approche ATPC ne pourra pas être atteint si les hommes de médias ne sont pas impliqués. D’où cette association vient à point nommé pour appuyer les OGNs qui sont sur le terrain depuis 2009 dans le cadre de la mise en œuvre de l’ATPC », a déclaré Mr Marcelin AZIALE, Responsable régional de suivi-évaluation du Fonds Mondial pour l’assainissement.

Pour le nouveau président de l’AJCE TOGO SANDAL, Étienne AGOGNRAN, « beaucoup de défis restent à relever au Togo en matière d’eau, hygiène et assainissement. Une grande partie de la population togolaise surtout celle des zones rurales n’ont pas accès à l’eau potable. Ces populations s’approvisionnent en eau de rivières qui sont là plupart contaminées due à la pratique de la défécation à l’air libre car celles-ci ne disposaient pas des ouvrages d’assainissement. Ce qui constitue un danger pour leur santé. Alors avec l’approche ATPC (Assainissement Total Piloté par la Communauté), nous nous sommes dit qu’il serait très important de se constituer en bloc pour pouvoir accompagner l’approche à travers la communication pour un changement de comportement ». Et de poursuivre:
« Pour cela, l’AJCE TOGO SANDAL travaillera d’arrache-pied aux côtés du gouvernement togolais et ces partenaires afin de garantir une meilleure santé des populations à travers l’approche ATPC».

Soulignons que selon le rapport 2017 du programme commun OMS/UNICEF de suivi de l’approvisionnement en eau et de l’assainissement, portant sur les donnés de 2015 indique qu’en milieu rural, le taux d’accès aux installations améliorées est passé à 5%, mais la proportion de la population pratiquant la défécation à l’air libre reste très élevée à 75%.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici