Golfe 3: Victoire Tomegah Dogbé découvre les fresques murales de l’UL

0
453

« Nous sommes le Togo », voici l’illustration parfaite des fresques murales qui recouvrent l’enceinte de l’Université de Lomé.

Projet lancé il y a de cela un an, il a connu un heureux aboutissement à travers son dévoilement ce jeudi 20 mai par le premier ministre, Victoire Tomegah Dogbé, a constaté votre journal.

La cérémonie s’est tenue en présence du ministre en charge de la culture, de ses homologues du secteur de l’enseignement ainsi que de plusieurs personnalités.

Fruit d’un partenariat entre divers acteurs notamment l’UL, la commune du Golfe 2, l’EAMAU et la SID, ces fresques caractérisent d’après Victoire Tomegah Dogbé la diversité au Togo sur plusieurs plans.

Il s’agit entre autres pour elle de la « diversité des architectes qui ont contribué à sa création, la diversité des cultures et ethnies togolaises mise en lumière et la diversité des valeurs véhiculées tels l’union, la solidarité, le civisme et l’amour de la patrie »

Pour Kamal Adjayi, maire de la commune du Golfe 3, Le Golfe 3, ce n’est pas que de l’art. La commune du Golfe 3, c’est aussi « la digitalisation, l’assainissement, les projets de jeunes, l’état civil, les réformes institutionnelles et organisationnelles » qui se font en silence mais avec certitude.

« Nous savons pouvoir compter sur tous pour l’accompagnement à la réalisation de tous ces projets », a-t-il avancé avant de saluer la vision de développement du chef de l’Etat et l’engagement de la jeunesse travailleuse pour l’émergence du Togo à travers ces fresques.

Le Dr Moussa, Directeur général de l’EAMAU, dont les étudiants sont à la conception et à la réalisation de l’ouvrage, a évoqué pour sa par le professionnalisme et la vision de son institution sous régionale à former des professionnels de haut niveau dans les domaines de l’architecture, de l’urbanisme.

Pour Mme Kpegbah Kafui, 1e vice-présidente de l’UL, ces fresques viennent sonner le glas d’un temps révolu ou l’UL vivait en autarcie face au monde extérieur.

« Ceci s’est caractérisé par un mariage avec la commune du Golfe 3 qui l’héberge et s’est engagée à l’accompagner en même temps que l’UL le serve.
Ces fresques allient le beau et travail manuel artistique. », a-t-elle lancé.

Une marche ascendante devant la modernité et le progrès dans un contexte où d’autres défis d’envergure attendent ce couple résolu à les relever avec brio.

Lesaint

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici