Golfe 2 : forces, faiblesses, opportunités et menaces au développement de la commune

0
329

Les forces, faiblesses, opportunités et menaces de la commune du Golfe 2 ont été présentées ce vendredi 28 janvier à l’ensemble des parties prenantes au développement de cette municipalité, a constaté votre journal.

Cet atelier de présentation, d’examination et de validation de l’étude diagnostic de cette commune qui s’inscrit dans le cadre de la deuxième phase de l’élaboration du Plan de Développement Communal (PDC) de Bè Hédzranawoé a été présidé par le premier responsable communal, le Dr James Sénamé Amaglo.

La rencontre a réuni le conseil municipal, les acteurs du secteur public, les services déconcentrés de l’Etat, les têtes couronnées, les représentants des CVD et CDQ, les organisations de la société civile et des femmes, ainsi que les partenaires techniques et financiers de la commune.

Le maire de la commune du Golfe 2, le Dr James Amaglo, a salué à l’occasion le caractère inclusif de ce processus qui a le mérite de révéler la disponibilité des ressources humaines de qualité, en quantité pour e développement de la municipalité.

« Nous avons la responsabilité de travailler à ce que les objectifs et orientions définis ici soient les plus pragmatiques possibles », a-t-il également avancé.

Somme toute, l’étude diagnostic de la commune du Golfe 2 a été réalisée par le cabinet Local Developpement Conseil Plus (LDCP) selon une approche inclusive, prenant en compte les communautés, entités et autres méthodologies liées à la pratique, notamment les sondages et échantillonnages.

Cette étude a pris en compte, d’après la présentation du Dr Koumantiga Dabitoru, Consultant en planification stratégique et gestion des ressources humaines, tous les secteurs vitaux de la municipalité en l’occurrence, les infrastructures, la démographie, l’accès aux services sociaux de base, l’énergie, les transports, l’éducation, le commerce, l’industrie, l’artisanat, l’urbanisation, le tourisme, la démocratie et la bonne gouvernance,…

Il en ressort beaucoup de maux parmi lesquels on peut énumérer l’occupation anarchique de l’emprise publique ainsi que des réserves administratives, le manque de maitrise réelle des domaines privés de l’Etat, l’absence de gare routière, l’encombrement par les commerces des voies secondaires, l’insalubrité, l’incivisme, l’insouciance des populations vis à vis des réalités d’assainissement,…

Sur le plan de la santé, la commune manque d’unités de soins adéquats. Le Centre Médico-Social du Golfe 2 est vétuste. Celui de Nukafu ne dispose pas de laboratoire et les besoins en personnel sont criards. Pour un ratio de 1/5000, ces centres disposent à peine d’un médecin pour 193 000 habitants. Notons également que près de 89% des populations de la commune ne disposent pas d’assurance.

Le secteur éducatif n’est pas épargné par ces maux et est caractérisé pour sa part par la vétusté du peu d’infrastructures existantes, l’insuffisance du personnel ainsi que l’abandon des jeunes.

Agriculture peu pratiquée, artisanat en manque de valorisation, industrie à fort potentiel, commerce en expansion mais nécessitant une organisation rigoureuse, imprécision sur le foncier, voilà l’état de l’existant de cette municipalité dont le développement incombe au Dr James Amaglo et à l’ensemble du conseil municipal.

Ce dernier, loin d’être défaitiste a déjà pris le taureau par les cornes en multipliant des actions, projets et programmes. Pour lui, le PDC de la commune doit être arrimé sur le Plan National de Développement duquel dérive la feuille de route gouvernementale 2020-2025, les Objectifs de Développement Durable et l’Agenda 2030.

Dans le cadre de cette étude diagnostic, le cabinet LDCP a sondé 1476 ménages au lieu de 112 par exemple afin de mettre en relief des chiffres pointus, aussi peut-on relever que. A côté, huit (08) foras de quartiers, une assemblée de collecte de données primaires et secondaires ont également été organisés dans le cadre de ce processus. Nous y reviendrons.

Lesaint

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici