Golfe7 : Incident du 05 mars dernier au marché d’Adidogomé-Assiyéyé, de profondes mutations en perspective pour l’épanouissement des vendeuses

0
316

De profondes mutations sont attendues dans la gestion du marché d’Adidogomé-Assiyéyé à l’issue de malheureux incident intervenu, il y a de cela quelques semaines, entre une vendeuse et les collecteurs de taxes.

Ceci fait suite à des investigations poussées du maire de cette commune, Aimé Koffi Djikounou et une rencontre d’échanges tenue ce mercredi 23 mars, a constaté votre journal.

Cet incident relaté sur les réseaux sociaux et certains médias locaux faisait état d’une altercation entre une vendeuse de ce marché et les collecteurs de taxes, ce qui a occasionné de graves blessures, la dame ayant fait usage d’un couteau dans les échauffourées.

Revenant à notre rencontre, elle a permis au maire accompagné de quelques conseillers et du secrétaire général de la commune de Sagbado de discuter à cœur ouvert avec l’association des vendeuses de marché, des revendeurs, portefaix, taximen et autres acteurs intervenants dans le marché.

Ceci a permis à ce dernier et sa suite d’avoir plus d’éclaircissements sur les faits, objet de la discorde.

La dame, d’après les différentes interventions, souffrirait d’un problème mental, ce qui a largement contribué à la dégénérescence de la situation. Elle aurait au demeurant été victime du manque de tact des agents collecteurs, d’après une vendeuse de céréales, témoin direct de la scène.

« On lui a donné un ticket de taxe normal mais elle n’avait pas encore fait assez de recettes pour payer et a sollicité l’indulgence des agents. La tension a commencé par monter suite au refus des agents dont le nombre s’était agrandi par après et qui ont opté pour la sanction qui consiste à confisquer la marchandise du commerçant. Le bémol est que pour la dame, c’était des denrées périssables notamment du gombo, du piment vert et surtout de la tomate fraiche dont la confiscation a occasionné des dégradations car la marchandise ayant été piétinée par les agents. », a confié la dame au maire avant de poursuivre :

« Peu après 14 heures, nous étions tous étonnés que les marchandises n’ont pas été rétrocédées à la dame comme de coutume. Retournée pour aller les récupérer, elle est revenue très chauffée car battue par les agents. C’est après que l’on a su qu’elle y retournée avec un couteau, ce qui a causé le drame. Dieu merci, personne n’a laissé sa vie dans cette affaire ».

Plusieurs témoignages à charge comme à décharge ont permis au maire de se faire une idée concrète de la situation.

Il a donc dans ses prises de paroles et positions tenu des discours d’apaisement, d’exhortation et d’encouragement à l’endroit des femmes pour qui il s’est toujours battu.

C’était également le lieu de prendre de fermes résolutions pour agir.

Le maire a donc annoncé de profondes mutations dans la gestion des marchés de la commune, en l’occurrence la formation et l’information des agents de sécurité et collecteurs de taxes ; la mise en œuvre des mesures idoines afin que les commerçants puissent pleinement jouir de leurs droits tous en s’acquittant de leurs devoirs ; la sécurisation des taxes de marchés afin de garantir la destination de ces fonds ; la mise à contribution des associations des commerçants dans les marchés afin que ces dernières puissent être actrices et décideuses des actions dans ces marchés ; la mise en œuvre des travaux pour plus de fluidité dans la circulation dans les marché et surtout le consentement volontaires des commerçants à rentrer dans les marchés au lieu de squatter les abords pénalisant ainsi leurs pairs.

« L’incident était survenu en mon absence. A mon retour, il est de bon ton que je puisse rencontrer les dames du marché pour les écouter et savoir ce qu’il y a lieu de faire ensemble. Les versions divergent jusqu’à présent. Je ne suis pas encore soulagé dans mes investigations, mais l’idée est aussi de voir ce qui se passe réellement dans le marché. Nous devons donc avoir la lucidité nécessaire. Les mots me manquent pour exprimer ma désolation face à ce qui se passe dans le marcher. Vous pouvez compter sur nous pour tout faire afin que le bon ordre revienne. Tout ira dans le bon sens désormais et les femmes seront épanouies », a avancé le maire.

L’incident, faut-il le rappeler est intervenu le 05 mars dernier. Les différents agents blessés par la commerçante sont sortis de l’hôpital tandis que cette dernière poursuit son séjour dans un hôpital psychiatrique de la place pour des examens et analyses adéquats.

Lesaint

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici