Golfe 5: adoption d’un budget supplémentaire de 2 762 105 225 de francs CFA

0
59

La deuxième session ordinaire de l’année du conseil municipal de la commune du Golfe a tiré ses rideaux ce jeudi 25 août, a constaté votre journal.

C’était en présence de M. Agbante N’Tchomila, chef division des ressources humaines, représentant le préfet du Golfe, du représentant du chef canton de Gakli, des élus locaux et des responsables des divisions et sections municipales.

Démarrée le 10 août dernier, cette session a essentiellement été marquée par l’adoption du conseil d’un budget supplémentaire qui porte l’équilibre du budget exercice 2022 en recettes et en dépenses à la somme de deux milliards sept cent soixante-deux millions cent cinq mille deux cent vingt-cinq (2 762 105 225) francs CFA, dont un milliard neuf cent soixante millions quatre cent quarante mille neuf cent cinquante-huit (1 960 440 958) francs CFA, soit 70,98% pour le fonctionnement et huit cent un millions six cent soixante-quatre mille deux cent soixante-sept (801 664 267) francs CFA, soit 29,02% pour l’investissement.

« Ce budget supplémentaire prend essentiellement en compte certains travaux d’entretien et d’aménagement du réseau routier de la Commune, la poursuite de la mise en œuvre du projet « une maison, une poubelle » et la réalisation des études des projets tels que la modernisation du marché de Totsi, la rénovation du stade d’Avedji Anyigbe et la rénovation de la gare routière d’Agbalépédogan. », a déclaré Kossi Aboka, maire de Gakli.

Il sera également question, au cours de l’exécution de ce budget supplémentaire, de mettre les moyens à la disposition du cabinet en charge de l’étude et de l’élaboration du Plan de développement communal (PDC) de la municipalité.

Les travaux ont également été marqués par des discussions sur les questions liées à l’éducation et à la santé avec un accent particulier mis sur l’assainissement des villages et quartiers ainsi que la mise en œuvre des projets socio-collectifs.

La situation sanitaire liée à la COVID-19 dans la commune, et surtout les questions relatives au terrorisme et à l’extrémisme violent n’ont pas été en marge des échanges.

 » Sur ce sujet, nous nous sommes encore une fois rendu compte que cette guerre asymétrique ne saurait être seulement une affaire des Forces de Défense et de sécurité (FDS) mais de toutes les forces vives de notre Nation. Chacune et chacun à l’impérieux devoir de redoubler de vigilance pour œuvrer aux côtés de nos valeureuses FDS, afin qu’elles puissent implémenter au mieux, les strictes instructions du Chef suprême des armées, le Chef de l’Etat », a ajouté le maire.

Lesaint

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici