Golfe1: Marché des fétiches, ce sanctuaire de 400 divinités au cœur de Lomé

0
301

C’est peut être invraisemblable mais c’est une réalité. La commune du Golfe1 (Lomé capitale du Togo) a en son sein un patrimoine culturel unique au monde, c’est le marché des fétiches. 

Existant à l’état embryonnaire depuis 1863 à Akodesséwa (quartier de la commune du Golfe1) à quelques encablures du 4ème Lac, ce n’est véritablement qu’après la deuxième guerre mondiale, que le tirailleur Glélè Kandiko Azondo devenu grand prêtre vaudou, le réorganisa et lui donna son nom.


Unique marché de ce genre au monde, ce site a le mérite d’abriter plus de 400 divinités divisées en quatre groupes représentant les quatre éléments existentiels en l’occurrence l’eau, l’air, le feu et la terre.


Les divinités de la terre dominées par le vaudou appelé «Sakpata», celles de l’eau dominée par la sirène appelée «Mamiwata», les divinités de l’air dominées par l’esprit du serpent appelé «Dan» et symbolisé par l’arc-en-ciel, et en enfin les divinités du feu dominées par le tonnerre appelé « Hebiesso».


On y trouve aussi des animaux morts qui concourent à la composition des fétiches et des médecines traditionnelles, des ossements de beaucoup d’animaux domestiques et sauvages morts naturellement, ainsi que des fétiches préparés. C’est un véritable site qui retrace l’histoire des fétiches au sud Togo et d’ailleurs.
Cette cité historique dispose d’une cinquantaine de prêtres vaudous disponibles et accessibles pour tous les besoins des visiteurs. Tout le monde y a accès pour les visites, les achats, les médecines et les consultations.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici